UN GESTE QUI SAUVE… DONNER SON SANG

Je vous ai demandé sur Instagram si cela vous intéresserait de connaitre la raison pour laquelle j’ai décidé de donner mon sang, et vous avez été nombreux à répondre que oui. Alors je trouvais intéressant de vous écrire un article sur le blog au lieu de vous faire une longue léthargie en story.

Cela fait quelques mois que j’ai envie de faire un don du sang mais malheureusement lors de chaque donation je ne pouvais pas y participer. Cette semaine, mon emploi du temps me l’a enfin permis et comme on dit ” Tout vient à point à qui sait attendre. ”

Pour la première fois et avec beaucoup de fierté j’ai poussé la porte du centre de donation. J’ai été surprise en bien de voir autant de monde présent pour faire ce don. Je dois même vous dire que ça m’a fait chaud au coeur que tant de gens se mobilisent pour la santé d’autrui, je me suis dis que je n’étais pas la seule a avoir compris l’impact que mon geste pouvait susciter et que j’aurais dû en prendre conscience plus tôt. Mais bon … Vaut mieux tard que jamais.

Vous ne le savez certainement pas, mais quand j’étais petite j’avais une sainte horreur des aiguilles. Je me souviens avoir du faire une piqûre chez le pédiatre et avoir eu tellement mal qu’en sortant de son cabinet, je me suis mis à l’insulter. Puis j’ai grandis…

J’ai grandis et j’ai eu envie de travailler dans ce milieu qui me faisait tellement peur. Ce milieu blanc, aseptisé, où docteurs et infirmières se côtoient jour et nuit. J’ai fais ma formation dans un hôpital et j’ai réalisé à ce moment là que la vie n’épargne personne. Qu’on soit jeune, ou moins jeune, quand la vie a décidé de ne pas vous faire de cadeaux, elle ne prévient pas, elle joue ses cartes et les abats sur la table d’un seul coup.

Dans les hôpitaux, beaucoup de patients, adultes ou enfants ont besoin d’une transfusion sanguine chaque jour, que ce soit après un accident grave, une opération ou une maladie tel un cancer.

Prendre soin des autres fait partie de mon quotidien et c’est pourquoi au fur et à mesure, il m’est apparu comme une évidence qu’un don du sang était une chose que je devais faire. Ce liquide qui coule dans nos veines est une chose si précieuse que l’on sous-estime bien trop souvent. Quand j’ai réalisé que mon hémoglobine pouvait réellement aider d’autres personnes dans le besoin et même sauver des vies alors j’ai compris toute l’importance de ce geste. Le sang c’est de l’or gratuite, dont les hôpitaux ont constamment besoin même si en Suisse nous avons la chance d’avoir des stocks suffisamment approvisionnés. Faire un don du sang c’est donner un peu de soi, donner de son temps pour se rendre à la donation, c’est donner un peu de sa vie pour aider l’autre, ça ne coute rien et c’est rapide.

Alors franchement n’est-ce pas une chose fabuleuse que de pouvoir aider les autres gratuitement? Pour moi, donner mon sang c’est un peu comme un accomplissement dans ma vie. Si chacun devait trouver la raison de sa présence sur Terre ou simplement trouver un but à sa vie, le mien serait d’aider les gens dans le besoin en leur offrant un peu de ma vie.  Je les aide au quotient, par ma présence, mes gestes, mon écoute mais ce n’est pas suffisant. Aider l’autre avec une partie de moi, avec cette partie qui me maintient en vie c’est l’un des plus beaux cadeaux que je puisse leur offrir.

Même si une fois le sang dans la poche est anonyme, même si je ne rencontrerais jamais les gens à qui mon don a été bénéfique cela m’importe peu, l’important c’est d’avoir pu leur offrir une seconde chance, un nouveau souffle.


Mon expérience :

J’ai beaucoup apprécié la prise en charge que j’ai eu lors de mon don. Une équipe de professionnels qui savent exactement ce qu’ils font, ils sont très gentils et de bons conseils. Ils savent nous rassurer et s’inquiètent de notre état. Si nous ne nous sentons pas bien, ils sont là pour nous aider car ceci dit, quand on vous enlève 500ml de sang je vous garantie que vous le sentez passer. Des vertiges et beaucoup de fatigue les deux jours qui suivent, mais en buvant beaucoup d’eau et en prenant le temps de se reposer tout va tout de suite mieux.

Bien évidemment avant de commencer le don, et comme c’était ma  première fois, j’ai du lire des feuilles d’informations et remplir un questionnaire médicale. Ensuite, je me suis rendue vers une infirmière qui m’a pesé et pris ma tension puis, je suis passée auprès d’un médecin pour une dernière visite, c’est là que le médecin m’a annoncé si j’étais apte à donner mon sang ou non. Avec le feu vert du médecin, j’ai pu allée prendre place sur un lit et j’ai attendu qu’une infirmière vienne vers moi.

Une fois que l’infirmière m’a piqué, elle remplie quatre tubes afin de me soumettre à différents tests, VIH, Syphilis et autres maladies. Ces tests sont fait à chaque don du sang et pour tous les donneurs.Après avoir remplis les tubes, l’infirmière connecte la poche et c’est partie pour une dizaine de minutes de remplissage.

A la fin et après qu’on m’ai retiré l’aiguille, une dame vient m’offrir un jus d’orange et faire mon pansement. La dame m’explique qu’il est important de prendre le temps de me relever, même si cela me prend quinze minutes. Prendre le temps est important car même si notre corps comprends environs 4 à 5 litres de sang pour une femme et 5 à 6 litres pour les hommes, une diminution rapide de sang peu provoquer des vertiges voir même de l’évanouissement. Après m’être remis sur pieds, un sandwich m’a été offert afin de remplir mon estomac et de m’éviter de tomber dans les pommes.

Ce premier don du sang reste une expérience formidable pour ma part et c’est avec une immense joie que je vais renouveler l’expérience.

J’espère que cet article vous aura plu et qu’à travers ces quelques lignes, j’ai pu vous expliquer pourquoi cette cause me tient à coeur et pourquoi j’ai décidé d’aider les autres en donnant mon sang.

Si vous aussi vous donnez votre sang, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire qu’est-ce qui vous a poussé à franchir le cap. Mais je suis aussi curieuse de savoir ce que vous avez pensé de cet article. Alors dites moi, est-ce que vous aussi vous donnez votre sang ? Est-ce que cet article vous a donné envie de le faire ?

Je vous embrasse

XOXO

Adhyyi

2 Commentaires

  1. Estelle
    7 décembre 2018 / 10 h 16 min

    Hello,
    Magnifique geste de ta part, bravo.
    J’adore que tu as écrit ton article, on arrive à ressentir vraiment ce que tu veux nous partager.

    Mon quotidien est aussi de venir en aide aux autres, certes pas dans le milieu des soins, mais dans le social.
    Tu dis donner de son temps, de ces gestes pour aider les autres, ça compte aussi beaucoup pour moi.
    Du coup comme toi, j’ai toujours voulu faire don de mon sang, mes parents l’ont toujours fait et je les ai mêmes accompagnés plusieurs fois étant gamine tellement je trouvais ça génial.
    Malheureusement de petite taille, je fais moins de 50 kg (condition requise pour faire don du sang) donc je ne peux pas donner de mon sang. Mais j’encourage toujours mon entourage à le faire. 🙂

    Bon week-end à toi
    Xoxo :-*
    Estelle

    • Adhyyi
      Auteur
      7 décembre 2018 / 10 h 28 min

      Merci beaucoup Estelle pour ce gentil commentaire qui me touche. Je suis heureuse d’avoir pu transmettre à travers mes mots mon besoin et mon envie d’aider. C’est vrai que si notre poids est trop bas nous ne pouvons pas donner notre sang, mais nous pouvons trouver d’autres manière d’aider les gens tout aussi honorablement. 😊 Belle journée et beau week-end.
      Xoxo

Laisser un commentaire